Le 19 mai dernier, les vietnamiens ont fêté l’anniversaire de la naissance de celui qu’ils appellent « oncle Ho » (de son vrai nom NGUYEN SINH CUNG). Il est né le 19 mai 1890 et est mort le 2 septembre 1969.
En 1911, il décide de parcourir le monde et on le retrouve en France, à Paris où il séjournera de longues années (7 ans) et exercera la métier de retoucheur photos.

En 1920, il devient membre du Parti Communiste Français lors de sa création et séjourne à MOSCOU en 1923. Il fonde le parti communiste indochinois en 1930 et retourne au pays en 1941 date à laquelle il prend le nom d’Ho Chi Minh (celui qui éclaire). Il créé alors le parti Viet Minh afin de combattre les japonais et les français qui règnent sur l’Indochine. En 1945, il déclare le Viet Nam indépendant et fonde la République démocratique du Viet Nam, déclenchant alors 9 années de conflit avec la France, qui colonise son pays depuis de très nombreuses années. La défaite de Dien Bien Phu mettra fin à cette guerre et les accords de Genève en 1954 décideront d’un partage du Viet Nam en 2 états distincts le nord et le sud.

Ho Chi Minh se battra dans un conflit sanglant afin que libérer le Sud de l’emprise des Etats Unis et en 1975 réunifiera le pays en une seul Etat. La ville de Saigon au Vietnam portera alors son nom. Le 2 septembre 1969, alors que le Viet Nam est en conflit armé avec les Etats Unis, oncle Ho décéde d’une crise cardiaque. Hô Chi Minh fait l’objet d’un culte de la personnalité, son corps est embaumé et placé dans un mausolée, le mausolée de Hô Chi Minh, lequel devient un lieu de pèlerinage.


Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.