Vendredi 23 avril, date fixée par les autorités de la province de TIEN GIANG, les enfants ont reçu leur parrainage. D’où nous sommes cela peut paraitre simple mais sur place, cela demande un gros travail en amont et le jour même également pour madame THI , notre personne relais et mon amie depuis 18 ans.

Une vraie relation de confiance s’est tissée au fil des années entre elle et moi, puis entre elle et les amis du bureau, les parrains marraines, et les enfants.

1. Tout d’abord madame Thi doit aller à la banque chercher l’argent des parrainages, des cadeaux que nous avons envoyé. A Tan Thoi, il y a une petite agence bancaire ce qui facilite beaucoup les choses (Il y a peu, il fallait envoyer quelqu’un sur HO CHI MINH, à 70 kilomètres de là, qui puisse récupérer l’argent à la banque puis rentre tout de suite après à TAN THOi. Rien de bien compliqué pensez vous… et bien pour parcourir les 70 kilomètres il faut compter 2h30 dans le meilleur des cas, en voiture particulière (louée) et 4 h par le bus. Ce périple est de plus dangereux : prendre le bus avec plus de 20.000 euros soit 520.000.000 de VND en petites coupures peut générer des convoitises).

2. Une fois chez elle, Thi suit la liste que nous lui avons envoyée et répartit l’argent pour chaque enfant comme indiqué (plus de 420 enfants c est un gros gros travail).

3. Ensuite, elle annonce via Facebook, et par le bouche à oreille la date fixée pour la remise des parrainages. Elle appelle aussi les familles qui possèdent un téléphone.

4. Pendant toute une semaine, les enfants vont venir chez elle parfois à vélo, parfois à pieds. Certains marcheront plus de 10 kilomètres, prendront un bac ou deux. Certains enfants habitent à l’autre bout de l’île, n’ont pas le téléphone, et faut alors trouver le moyen de les contacter. Ils se présentent, signent la feuille d’émargement, et remettent à madame THI le courrier pour les parrains. Madame Thi vérifie que le courrier a bien été écrit par l’enfant puis elle prend une photo du filleul.

Tous les soirs, elle m’envoie les photos, que j’enregistre puis que j’envoie personnellement aux parrains.

5. Enfin quand tous les enfants sont venus, madame THI trie les courriers qui partiront vers la France.

0 Partages

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.