Minh Thien vient d’avoir 17 ans. Il présente une malformation grave et respire de plus en plus mal. Fin mai, il est hospitalisé aux urgences et doit être opéré mais sa famille est trop pauvre pour faire face aux frais médicaux.

Le regard de Minh Thien parle pour lui : l’angoisse, la tristesse et la peur sont les compagnons de cet élève brillant, depuis qu’il est tout petit.

De tous les enfants parrainés, Minh Thien est certainement un des plus pauvres. A plusieurs reprises déjà il a souhaité arrêter ses études pour travailler et aider son père à ramasser la boue dans les chemins pour survivre. A chacune de nos rencontres, nous l’assurons de notre soutien et de celui de sa marraine. Il repart plus serein.

Mais l’angoisse du lendemain le ronge. Ce passionné de football ne peut plus courir. Sa malformation au thorax comprime ses poumons et son cœur : il a de plus en plus de mal à respirer, souffre de troubles cardiaques et présente de fortes douleurs thoraciques.

Au Vietnam toute hospitalisation entraîne de gros frais et le patient pauvre devra soit s’endetter soit renoncer à se faire soigner.
Dans le cas de Minh Thien, ses parents ont quitté la maison et dorment par terre dans la chambre de leur fils. Ils préparent le repas, lui prodiguent les soins d ‘hygiène. Pendant ce temps ils doivent abandonner leur travail. Les frais d’hospitalisation, les médicaments, les trajets (150 kms aller-retour) pour les contrôles post opératoires: tout est à la charge de sa famille.

Pousse-Pousse a lancé une cagnotte (https://www.helloasso.com/associations/pousse-pousse/collectes/minh-thien-16-ans-il-veut-juste-pouvoir-respirer-1) avec comme objectif de récolter les 3200 euros nécessaires pour l’intervention qui consiste à introduire une barre métallique sous forme d’un demi-cercle courbée vers le haut entre le sternum et le cœur puis la retournée. Cette barre est retirée généralement 3 ans plus tard.

Minh Thien a été opéré et en seulement 10 jours la somme a été réunie grâce à l’extraordinaire mobilisation de parrains, d’adhérents et d’anonymes aussi. Quel formidable élan de générosité!

Les jours suivants ont été douloureux et très difficiles pour Minh Thien. Il était allongé sur un brancard dans un couloir sous une chaleur étouffante. Nous étions en contact avec ses amis chaque jour et lui avons transmis les messages d’encouragement de la part de tous les donateurs. Puis, nous avons pu lui parler un peu chaque jour et suivre son évolution, partager son angoisse et sa peur du lendemain. 

Il y a quelques jours Minh Thien a pu rentrer chez lui à TAN THOI. Il était heureux de retrouver sa petite sœur et ses parents.

La convalescence est longue. Ses enseignants se sont mobilisés avec ses amis et sont venus remettre aujourd’hui des dons pour aider sa famille.

Aujourd’hui, Minh Thien se lève, il peut marcher doucement et est impatient de retourner en cours. Il est angoissé à l’idée de ne pas pouvoir passer en terminale. Il rêve d’aller à l’université, d’obtenir un diplôme et de trouver un travail afin d’aider sa famille. Aujourd’hui dans son regard, l’angoisse a laissé place à l’incertitude. Mais nous allons continuer à nous battre pour lui , cet enfant si brillant, si doux et si discret. C’est tous ensemble que nous allons le soutenir tout au long de sa scolarité puis de ses études.

Catégories : Tranche de vie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.