Le texte qui suit a été entièrement rédigé par Thoai et n’a pas été modifié/corrigé afin de conserver son authenticité et de se rappeler que Thoai a appris le français tout seul…

Quand on a passé des jours de pluie, on va savoir la valeur des jours en soleillé

Ma vie aussi, sorti de l’avion, arrivé en France, c’est un début pour des jours en soleillé, j’ouvre une nouvelle page de ma vie
Et tous les jours ici, dans la famille, je découvre petit à petit tous les aspects de la vie : la culture, la nourriture, l’amour, la respecte, la minutie dans chaque travail, …
Le bonheur est vraiment simple de se réveiller le matin au lit tout doux et agréable. Sous mon dos est un matelas et j’ai chaud sous la couette, c’est le paradis. Je n’imagine pas que j’ai des jours pour dormir tranquille jusqu’à 8h ou 9h du matin comme ici
Au but de lit, les deux chiens m’attendent pour leur donner à manger, une belle journée de plus m’accueille.
Être dormir sur un matelas est plus agréable que par terre. Je me souviens des années que j’ai passées à dormir sur le sol à Saigon, cela me dirige de respecter tout ce que j’ai maintenant
La vie, c’est l’emprise d’une découverte de chaque jour :

Le premier potager

Avoir l’aide de Fred, le potager dans le jardin a été fabriqué, je suis content d’être propriétaire un petit terrain où fait poussé mes loisirs
Je plante des courgettes, des tomates,… et les regarde tous les jours. Quand ils ont une nouvelle fleur ou une nouvelle feuille, ça me porte un sentiment de bonheur comme j’avais fait bien un état dans ma vie. Si on fait bien chaque petit état dans la vie, on va contribuer une belle vie plus tard comme “un voyage de mille lieues commence par un premier pas”
C’est la première fois que j’avais un potager comme ca, et comme je ne veux pas jeter des plants que j’avais semées et enfin la conséquence est que j’ai beaucoup de courgettes, 12 pieds de courgettes, ça donne un rayon de courgette au super marché
Tous les soir, après le travail, j’arrose mon jardin, c’est la moment tranquille et je discute avec mes plantes et leurs dis bonsoir

Avoi une voiture et la conduction

Un immense bonheur pour moi, pendant des premiers jours arriver en France, est que j’ai une voiture. Pour moi, c’est une géante surprise d’avoir une voiture comme ça, c’est mon amie ‘Bigoudi’. Je ne pense jamais jamais dans ma vie que j’aurai une voiture.
Une voiture, c’est une chose de luxe pour moi. Mais maintenant je revois la carte de gris avec mon nom est propriétaire, en ce moment là, le bonheur déborde dans mon corps, je n’y crois pas
Avant de venir en France, avec l’aide de maman Isabelle, j’avais passé le permis de conduire au Viet Nam et j’ai changé aussi le permis international pour avoir l’autorisation de conduire en France
La conduction en France n’est pas pareil comme au Viet Nam,
Quelques premiers jours, je dois réapprendre le code de la route en France et pratiquer avec Fred pour conduire dans la rue, celle que je n’avait jamais fait au Viet Nam car là-bas je ne conduis que dans un parking
C’était difficile pour moi quand on arrive au rond-point qui n’a pas au Viet Nam et aussi j’avais eu peur de conduire vite 90km/h, c’est une grande vitesse pour les vietnamiens
avec l’aide de Fred, sa sœur et les explications de Capucine, petit à petit j’arrive à conduire tout seul désormais
Tous les jours je conduis ma voiture tout seule pour aller au travail au Macdo

Le travail au Macdo

C’est pas pareil comme au Viet Nam, quand on cherche un travail, on dois proposer le CV et on prend toute de suite le rendez-vous, ici avec Laura, une marraine de Pousse-Pousse, elle m’a aidé à chercher un travail, on est allés dans les magasins, des Super U et des restaurants, mais on propose seulement le CV et la lettre de motivation et on s’en va, ça m’étonne que on ne prend pas un entretien toute de suite comme au VietNam
Avec l’aide d’autre marraine de Pousse-Pousse, j’ai trouvé un travail CDI, j’étais très content
Le jour où j’ai embauché avec le manageur de Macdo, j’avais eu trop peur, je ne savais pas si je peux bien travailler au restaurant, car c’est la premier fois que je travaille et autour de moi ce sont des français
Après signer le contrat je commence à travailler, le premier jour, c’est le chef de cuisine qui m’apprend les recettes de hamburger, on a plein de sortes de pain et chaque sorte de hamburger a une propre recette.
Quelques premiers jours, je me suis trompé le pain et les choses, mais le chef de cuisine, l est très gentil, il rigole avec moi
Après je commence à me rappeler bien les pains et les recettes de hamburger, c’est aussi le moment que je dois rester à la maison pendant 3 mois, mais la France est très géniale, je reste à la maison mais je reçois aussi ma paie, je ne vois jamais ça au VietNam, c’est un bon souvenir dans ma vie
Le confinement se finit et je retourne à travaille au MacDo, l’ambiance là-bas est toujours sympathie, les gens sont gentils
Ils m’apprennent tout ce que je ne connais pas
Pour moi, c’est la chance d’y travailler

La vie pendant 6 mois en France

J’ai suivi des cours à l’UCO pendant un mois, j’ai rencontré des étrangers et j’ai des amis japonais et chinois
Je me souviens qu’il était très froid tous les matins et je prends le bus pour aller à l’école
En venant l’école, je découvre la ville Angers
Après j’ai fait des cours à distance à la maison
Pendant le confinement, j’adore ces jours là, j’ai bricolé avec Fred
Je suis tranquille à la maison, on n’entend aucun bruit, je marche tous les soir avec Fred et maman, je jardine
Et je n’ai jamais de temps libre comme ici pour prendre un café en famille
Le temps passe très vite, il fait moins froid et le printemps arrive. C’est la première fois je me sens le changement de saison comme ça, car au VietNam, il y a deux saisons seulement
Les arbres, les fleurs qui poussent
Dans les champs on sème des grains du maïs et maintenant, ils sont plus hauts que moi
J’aime beaucoup la vie à la campagne, l’odeur de vent et des herbes me sentent une vie libre et naïf
comme on a dit que personne ne se baigne deux fois dans la même rivière, chaque jour pour moi c’est une journée différence, je vis dans le bonheur de la famille que je n’en a pas eu avant a SaiGon
ici, je me sens très indépendant et le jour me donne un temps libre pour que je fasse des choses que je n’ai pas pu faire à SaiGon
Un studio, un bureau, une salle de bain et un frigo, ce sont des choses dans le rêve pour un enfant au VietNam, mais maintenant j’ai tout et je suis très heureux et je respecte chaque instance dans ma vie présente et je pense aussi aux enfants pauvres à Tan Thoi, je me dis toujours que je dois faire de tout mon possible avec Pousse-Pousse pour eux aider
J’ai la chance d’avoir étéaidé par les parrain et marraine pour aller en France, je vais faire des efforts pour après un jour, je peux donner un coup main pour un autre enfant comme moi

J’apprends aussi la culture

Un jour avec Marlène, un marraine qui fait la confiture pour Pousse-Pousse ; on est allés cueillir des frais dans la champs et elle fait des pot des confiture
Et avec une autre marraine, je visite Thoureil, les maison à côté le Loir sont très jolie
Avec ma sœur, Capucine, on est allé partout dans la ville et aussi dans les parcs, ça m’aide à découvrir le beau paysage à Angers
Avec la famille, j’ai la chance de visiter aussi le lac de Maine et la Loire, c’était magnifique
Etre rencontrer des français, des parrains, marraines, les parents de Fred et Isabelle et des amis de Fred, ça me donne une grande chance d’apprendre la culture des français
on est à table et on boit du vin rouge et on mange le fromage

L’inscription à l’université

Avec l’aide de Isabelle, les papiers pour inscription ont été acceptés par l’université Angers
Le jour où je reçois le papier d’accepte à rentrer l’université à la fac des sciences MPCIE, le bonheur a été débordé dans mon corp
Et maintenant, je suis en train de finir des derniers étapes pour rentrer à la fac en septembre

En tous cas, je vois que j’ai trop la chance d’être en France grâce aux aides de Pousse-Pousse
Ça ouvre un nouveau page dans ma vie
Avoir une vie avec tous équipements, vive une vie indépendant, avoir la famille toujours a cote de moi, découvrir des relations des français. Tout sera des motivations pour moi pour avancer mon avenir

Catégories : Tranche de vie

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.