Sarah, Calypso, James et les autres se sont assis dans une salle de classe et ont attendu… Fébriles, émus et inquiets aussi, un peu. Et si on ne se reconnaissait pas ? et si on savait pas quoi se dire ? Est-ce qu’on se tend la main ? On s’embrasse ? Et si ma correspondante est déçue ?
Tant de questions, tant d’incertitude mêlées à une certaine excitation.
Les collégiens vietnamiens sont entrés dans la classe et monsieur Hanh leur a dit « allez à la rencontre de vos amis ! ».

Il a suffi d’un coup d’œil pour qu’ils se reconnaissent sans hésitation aucune ! Il y eut alors une émotion immense. C’est beau, c’était fort, c’était vrai !

Ils se sont trouvés

Ce jour restera à coup sûr gravé dans les mémoires. Après trois ans de préparation, deux ans de correspondance, les collégiens français sont allés rencontrer leurs pairs du collège de Tan Thoi. Un vrai événement, un de ceux qui bouleversent une vie. Une émotion immense !

Ils ont passé la barrière de la langue

Beaucoup de cris, de rires mais aussi de silence… Les jeunes communiquent à travers les jeux, la musique, le dessin. Si chacun se regarde encore vivre avec un certain étonnement, il y a une véritable volonté de se rencontrer et de se comprendre.

Le pari est gagné !

 

0 Partages

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.