Comme à chaque nouvelle rencontre, il faut à un moment ou à un autre se dire au-revoir. Ce fut un moment fort empreint de chagrin et d’intensité.
Chacun a trouvé le moyen de faire comprendre à l’autre le déchirement, sans un mot mais par un geste, un regard.
Voir tous ces jeunes, si différents, se serrer fort et se comprendre nous a fait réaliser que nous avions réussi notre parti : briser les préjugés et réunir des enfants autour d’un même projet.

Apprendre à se connaître pour pouvoir mieux vivre ensemble !

0 Partages

0 commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.