Venir deux fois par an sur place me permet de visiter les enfants nouvellement parrainés et les enfants en demande de parrainage. Il est important de s’assurer de la bonne utilisation des parrainages pour les filleuls et de la réelle nécessité d’être aidés pour ceux qui en font la demande.

Ces visites sont souvent éprouvantes… Rentrer dans l’intimité de ces familles, aller à leur rencontre… Constater, chaque fois, la misère, la vraie.

Toujours effarant de constater qu’au 21ème siècle des enfants vivent encore les pieds dans la boue, le ventre vide…

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *