Saïgon du 1 au 5 juillet

Le 30 juin 2018, nous sommes partis au VIETNAM, par le même avion que celui qui ramenait le groupe des 21 collégiens. Nous avions passé une belle journée à PARIS et fait découvrir la Tour Eiffel aux amis. A Saïgon, ils ont poursuivi leur route pour rentrer chez eux, et nous, nous avons fait une halte de 3 jours afin de préparer notre séjour à TAN THOI. Nous avons parcouru le marché Chinois quartier 5 pour acheter des cadeaux aux enfants, des vêtements aussi et les quartiers 3 et 1.. et puis nous nous sommes fait livrer les 5000 cahiers, les 300 peluches, les 350 kits scolaires… Il a fallu trier les valises, faire des petits sacs pour chacun des enfants et préparer les kits d’hygiène pour chaque famille jusque tard le soir.

Saïgon du 1 au 5 juillet
« 1 de 2 »

Tan Thoi du 5 au 25 juillet

L’arrivée

L’un des moments les plus émouvants pour nous c’est quand, après avoir traversé le bac, nous retrouvons les enfants qui nous attendent. Les retrouvailles sont belles et intenses et pourtant emprunts aussi de timidité, comme si nous ne pouvions croire qu’enfin nous étions réunis après 6 mois d’une longue attente ! Dès notre arrivée il faut ranger, trier, classer les cartons les valises, les jeux. C’est un gros travail que nous effectuons tous ensemble. Il faut être opérationnel car dès le lendemain les enfants Pousse-Pousse vont venir recevoir le courrier de leurs parrains, les petits cadeaux, les kits d’hygiène, les kits scolaires et surtout faire le point sur leur situation familiale et leur scolarité. Cette année ce sont 273 enfants qui sont attendus.

Tan Thoï du 5 au 25 juillet - L'arrivée

Jour 2 à Tan Thoï

Aujourd’hui c’est le grand jour, les enfants Pousse-Pousse arrivent mais avant tout petite réunion avec le comité populaire pour mettre au point le séjour. Thoai, devenu indispensable à Pousse Pousse a déjà tout organisé et il revoit avec Bach, qui a fini ses études à ANGERS, les derniers détails. Très tôt dès 6h les enfants arrivent, certains accompagnent d’autres seuls. Ils remplissent une feuille comme chaque fois, afin de mettre à jour leur situation et rappeler aussi ce qu’est le parrainage. Je prends le temps de parler avec chacun, de sa vie, de ses études, de ce qu’il aime faire. Nous lui remettons les lettres et les cadeaux de leurs parrains… Les 3 P’tites Pousses venues avec nous, une marraine et les amis de Capucine, qui ont toujours connu Pousse-Pousse distribuent les cahiers, les livres, les produits d’hygiène… C’est un énorme travail. Chaque enfant est pris en photo pour le parrain ou la marraine. Les enfants qui rencontrent des difficultés sont assurés de notre visite prochaine, chez eux, afin de prendre davantage le temps de discuter. Cette année nous avons effectuer 30 visites d’enfants déjà parrainés. Les lettres des parrains sont attendues avec impatience, plus que les cadeaux. C’est la seule façon pour ces enfants de s’assurer que le lien est là. Nous ne dirons jamais assez l’importance de ce courrier et du regard bienveillant porté sur l’enfant.

Tan Thoï du 5 au 25 juillet - Jour 2 à Tan Thoï

La remise des parrainages au Comité Populaire

L’un des moments les plus forts du séjour est la remise des parrainages au Comité Populaire. Chaque trimestre, les filleuls Pousse-Pousse reçoivent leur parrainage. Cela se passe au Comité Populaire de TAN THOÏ, de façon très officielle. Les enfants sont appelés un par un par Thi, qui est notre relais sur place : ils reçoivent leur enveloppe et signent la feuille émargement. A chacun de nos séjours nous assistons à cette remise officielle. C’est aussi l’occasion pour les autorités de rappeler le travail qu’effectue l’association depuis 15 ans.

La remise des parrainages au Comité Populaire

Remise des maisons et des chèvres : un engagement pérenne

Chaque année, Pousse-Pousse construit deux maisons en dur pour deux familles en grande précarité. En janvier, nous avions rencontré une famille de deux enfants vivant dans des conditions insupportables. Le terrain leur appartenait aussi nous avons décidé de leur attribuer une des maisons Pousse-Pousse et de chercher des parrains pour les enfants. Rapidement, ils ont été parrainés et en juillet nous avons pu constater que la maison était en construction.

Remise de la 1ère maison

L’autre maison a été attribuée à une femme seule avec son fils de 19 ans, d’une grande pauvreté et qui cependant continue ses études universitaires. Nous cherchons un parrain pour ce jeune qui a pu nous dire sa joie de savoir sa mère désormais à l’abri.

Remise de la 2ème maison

Depuis quelques année, Pousse-Pousse offrait deux vaches à deux familles en grande difficultés. Peu a peu, il est apparu que les chèvres étaient plus facile à élever et moins coûteuse à l’achat ce qui permettait d’en faire profiter plus de foyers. Nous avons rendu visite aux chèvres Pousse-Pousse.

Visite des chèvres
Catégories : Séjour au Vietnam

1 commentaire

Alain Clochard · 6 août 2018 à 14 h 07 min

Très beau de travail réalisé sur le site mais aussi travail extraordinaire accompli au Vietnam, même s’il reste beaucoup à faire. Bravo à nous tous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.